Si, au moment où je te parle, tu scrolles les grands sites marchands à l’affût de la bonne occase, je n’ai qu’un conseil à te donner : lâche l’affaire et passe au vert. Après les Gilets Jaunes, Octobre Rose et le Black Friday, fais de ta vie un arc-en-ciel et adopte le Green Friday.

Le Black Friday, pfff, encore une ineptie née aux US. Il faut dire qu’après le blanc d’œuf en bouteille, le BigMac et les subprimes, ils accumulent les conneries ces Yankees. Le dernier jeudi de novembre, ils fêtent le Thanksgiving- en gros ils rendent grâce pour tout ce qu’ils possèdent. Et le vendredi, ils se ruent dans les magasins pour posséder encore plus. En tout cas, ils sont la preuve vivante qu’on peut faire du shopping en état de mort cérébrale.

Ce qui est encore plus affligeant, c’est que le monde entier est contaminé. On s’est trompé de pandémie : c ‘est le consumérisme qui menace la planète, pas le coronisme. Le Black Friday, c’est la peste noire en pire : les victimes se comptent par million, sauf qu’elles sont consentantes et ne veulent surtout pas d’antidote ! Sauf ma grand-mère qui, dès le début, a flairé l’arnaque. Clairvoyante la mamema*, malgré sa vue qui baisse.

C’est vrai que les grandes enseignes nous matraquent avec leurs promos. Ça fait déjà dix jours que les affiches Black Friday sont placardées un peu partout dans les vitrines, histoire de monter le son crescendo. Au cas où tu serais dur(e) de la feuille comme la mamema. À chaque coin de rue, des moins 40 %, moins 50 %, que dis-je : des moins 70 % t’attendent ! Qui est prêt à passer à côté de la chance de sa vie, j’te l’demande ?

Cela dit, j’ai du mal à saisir le sens de l’achat d’un aspirateur ou d’un grille-pain quand on est déjà multi-équipé. C’est pour en avoir un dans chaque pièce, peut-être ? Je comprends difficilement l’intérêt de faire trois heures de queue devant un magasin sous le prétexte qu’il n’y en aura pas pour tout le monde. Certains ne savent même pas pourquoi ils sont là mais n’hésitent pas à camper devant les magasins pour être les premiers à l’ouverture. D’autres piétinent leur voisin pour lui arracher l’objet tant convoité. Cette frénésie d’achat se passe en ce moment-même aux USA (where else ?). Comme je perçois ton incrédulité à travers l’écran, en voici la preuve en images, des images qui pourraient heurter les sensibilités :

black friday

Mais c’est surtout ma conscience écologique qui se rebiffe devant cette grande messe consumériste. Au risque d’éteindre la lumière au bout du tunnel, je me dois de te rappeler que notre superflu finit soit chez Emmaüs – mais y’a bientôt plus assez de pauvres pour absorber tout ça – soit dans un site d’enfouissement de déchets ultimes. Façon diplomate de dire : « Les générations futures vivront avec, sous leurs pieds, des poubelles plus ou moins toxiques pour les prochains millénaires. ».

Heureusement, l’empire des assos écologistes contre-attaque avec le Green Friday [1]. Pour passer du noir au vert, il suffit de militer en faveur d’une consommation responsable, qui limite le gaspillage et encourage le recyclage, comme ma grand-mère. [Quand j’te dis qu’elle a un train d’avance, la mamema !]

Moi je dis, ça se tente. Et je décide de faire un test grandeur nature avec mon pote accro au shopping . Mais quand j’te dis qu’il est accro, c’est avec un grand A. C’est simple, dans un magasin, il frétille comme un marteau dans une usine de clous. Le Black Friday c’est son Graal à lui. Il me lance :

« J’avais repéré un téléphone, j’ai attendu minuit et hop, je l’ai acheté ! »

« Ben, t’en avais pas déjà un ? »

« Évidement que j’ai déjà un téléphone, je vis pas dans une grotte. Mais il a déjà un an et celui-ci, je l’ai eu à moins 35 %, t’imagines ??? »

« Euh, ben non, j’imagine pas trop, ça dépend du prix normal non ? »

« Justement, c’est moins 35 % du prix affiché en magasin, une affaire ! A ce prix là, j’ai pas hésité. Il va bien servir à quelqu’un, si c’est pas moi, ma femme, mes gosses, mon chien… »

[J’insiste pas sur le prix normal, je crois qu’on s’est pas bien compris sur ce coup là. De toutes façons, mon pote est un peu sourd quand il ne veut pas entendre]

Il reprend :

« Après j’ai vu des tas d’autres trucs carrément bradés : des drones, des balles de golf, un trampoline, un lave-vaisselle, … je me suis limité pour pas faire sauter la banque ahaha !»

« En même temps, à quoi ça te sert si t’as déjà tout ça ? »

« Nan mais c’est au cas où on achète une maison de vacances. On s’en servira alors. Et on saura aussi où stocker la marchandise. »

« Ah oui, donc t’achètes des choses dont t’as pas besoin au cas où tu en aurais besoin dans une maison que t’a pas encore achetée. »

« Roohhh ce que tu peux être rabat-joie ! Blonde et intello, c’est le combo casse-burnes garanti. »

[mon pote est un peu sexiste]

«  T’es quand même au courant que ces prétendues affaires sont une gigantesque arnaque et que d’après les assos de consommateurs la moyenne des réductions est inférieure à 2 %[2] sur le prix normal ? »

« Pfff, j’aimerais bien savoir sur quoi ils se basent pour dire ça. Parce que moins 35 % sur un téléphone, c’est moins 35 %. C’est des chiffres, bordel, c’est du réel, des chiffres ça se trafique pas. »

[mon pote est un peu aveugle quand il ne veut pas voir]

« Mais tu réalises que ça te pousse à la surconsommation, non ? »

« Surconsommation ? Parce que je change de téléphone tous les ans  ? Laisse-moi rire ! Aux States, ils en changent tous les trois mois, ça c’est grave pour la planète et personne n’en parle. »

[mon pote est un peu de mauvaise foi]

« T’es en train de me dire que c’est pas grave juste parce que d’autres font bien pire ? C’est l’excuse la plus moisie que j’ai entendue. »

« Relax, détends-toi, ils trouveront bien quelque chose pour mettre en orbite les merdes dont on n’a plus besoin, comme les déchets nucléaires et les pailles en plastique. D’ici là, toi et moi on sera morts et enterrés. Et les ricains avec. »

[mon pote est un peu teubé, là, non ?]

Il reprend, songeur :

« Et sinon, tu penses quoi du lanceur de croquettes connecté pour chien ? Ils le font à moins 46 %, à ce prix-là c’est une affaire… »

[Teubé, je confirme].

* Mamie en alsacien

[1] https://greenfriday.fr/nos-missions/

[2] https://www.quechoisir.org/actualite-black-friday-2016-des-rabais-au-rabais-n23267/

4 commentaires sur “Le Black Friday, c’est pourri !”

  1. je proteste : mamie en alsacien, c’est mamama ( du moins chez nous dans le Haut Rhin) et pas mamema. Par ailleurs, ta liste sur les merdes venues d’Outre Atlantique n’est pas exhaustive. Au vol, il y également Halloween. Et si on me pousse dans mes retranchements, j’en trouverai pas mal d’autres.

    1. Ben écoute c’est peut-être bizarre mais dans ma famille (haut-rhinoise) on a toujours dit mamEma !!!
      Comme quoi, tout se perd …
      Quand à la non exhaustivité de ma liste, je plaide coupable. Promis je ferai un nouveau billet rien que sur ça et tu pourras me donner des idées ;-))

  2. Et bien tu peux t’y remettre direct : aujourd’hui c’est cyber monday ! Allez hop hop hop à ton clavier ! Démonte nous tout ça fissa ! Y a du boulot ! Je t’embrasse comme il se doit (c’est à dire à distance)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *