Une soirée filles 100% clichés

Une soirée filles 100% clichés

11 juin 2018 0 Par Barbara

Participer à une soirée filles au Kinepolis ne faisait pas partie de ma bucket list. Mais quand j’ai vu passer l’invitation à l’avant-première de Ocean’s 8, avec un casting 100% féminin, j’ai changé d’avis. Grossière erreur.

Il faut dire que je cherchais un prétexte pour sortir avec Louloute. Rien de tel pour huiler un peu la relation mère-fille quelque peu grippée par des hostilités et des portes qui claquent. Et puis, j’avoue, j’adooore les films de braquage de haut vol. Avec des bogosses comme Georges et Brad, la trilogie Ocean’s 11, 12 et 13, c’était déjà le jackpot, si j’ose dire. Alors forcément, un casse orchestré exclusivement par des femmes, ça m’intriguait. Même si mes trompes de Fallope étaient un peu tristes, du coup. Et non, je n’ai pas de cheveu sur la langue, pourquoi tu demandes ça ?

Un spam qui aurait dû le rester

Je reçois donc ce mail qui atterrit directement dans mes spams, ce qui ne peut pas être un hasard. Tu es complètement en droit de te demander pourquoi je suis allée le repêcher, entre un coupon de 90% de réduction sur des lunettes Ray Ban et une publicité pour du viagra frelaté. Crois-moi, je me suis posée la même question.

Sur le mail d’invitation, il y avait marqué : « verre de bienvenue ». Tu imagines ma consternation quand on nous a servi du Volvic aromatisé à la fraise dans un gobelet en plastique ? Je suis pas pour que la binouze coule à flots, surtout pas quand je prends le volant et encore moins avec Louloute, mais là j’ai bien cru à une erreur de casting. T’es une fille et on te sert une boisson pour enfant ? Allô, quoi !

Sur le mail d’invitation, il y avait aussi marqué : «  animations 100% girly ». Louloute et moi on s’attendait à des jeux en rapport avec le film : un quizz Clooney-sque, des enchères pour remporter un cheveu de Brad Pitt, un kit de braquage pour les nuls, un CD dédicacé de Rihanna … franchement, avec un zeste d’imagination, ça le faisait. Oui mais non. Kinepolis appelle « animation » … des stands de vente ! Sérieusement ? En gros, on a payé notre ticket de cinéma plus cher pour qu’un essaim de vendeuses à domicile puissent nous assaillir en toute légitimité ? L’inventeur du concept a peut-être des problèmes de vocabulaire mais il a la bosse du commerce, c’est sûr.

Des clichés comme s’il en pleuvait

Et pour ajouter l’insulte à l’injure, les stands étaient exclusivement dédiés aux produits cosmétiques, aux vêtements, aux bijoux et aux méthodes minceur. Sans oublier l’indétrônable Tupperware. En gros pour Kinepolis, être une fille en 2018, c’est être une shopping-addict, se faire belle, rester mince et surtout, ne pas oublier de faire la cuisine. Pauvre Simone Veil, elle a dû se retourner dans sa tombe. Les vendeuses te servent des arguments réchauffés avec une voix suraigüe comme si on avait un QI de lasagnes. Le gros four. Elles te présentent leur tirage au sort pour gagner une « animation » à domicile, à croire que c’est le dernier sac Birkin. Et quand tu leur dis que tu vas passer ton tour, elles font des grands yeux tellement c’est cadeau. No way.

Après un massage des mains aux noyaux d’abricots spécial peaux matures, un passage sur une balance impédancemètre pour calculer notre taux de graisse corporelle et un milkshake au chocolat 0 calories, notre capital patience a vite été épuisé. On a donc pris nos places devant le grand écran, contentes que le film démarre bientôt. Bientôt, c’est-à-dire après le tirage de la grande tombola. Oui, parce que cette soirée ne serait pas complète sans les cadeaux de choix offerts par de généreux sponsors philanthropes. Yves Rocher offre ainsi un panier de soins pétrochimiques et Natur House son pack express pour perdre 2 kilos en 2 jours (ils ne disent pas quand on les reprend). Si tu ne remportes aucun de ces prix prestigieux, tu peux espérer gagner un lot de consolation : un t-shirt blanc barré d’un Ocean’s 8 en grosses lettres rouges. On va pas se mentir, il va être un peu difficile à porter. La Barbie sous meth qui sert « d’animatrice » prend le micro pour « animer » la salle. Décidément, ils aiment ce mot chez Kinepolis. Lequel prend une toute autre dimension lorsque Blondie, voix faussement enjouée et sourire XXL plaqué sur le visage, dévoile les noms des heureuses élues comme si elle faisait partie du comité Miss France. Quand on voit tout ce petit monde monter sur scène pour une photo souvenir, on est contentes d’avoir perdu.

Ocean’s 8 vaut le déplacement

Heureusement, quand Ocean’s 8 commence, il nous fait vite oublier la soirée qui l’a précédé. D’accord, c’est hollywoodien à l’extrême : les actrices sont exagérément belles, potentiellement refaites, ne sortent pas de prison sans des cheveux et des ongles impeccables, ne portent que des fringues de designers même pour faire de la moto, mais elle ont le sens de l’humour et sont surtout super intelligentes, et ça c’est la classe ! Des licornes & des paillettes, je te dis.

 

Barbara

Crédit photo : la talentueuse Mathou, à suivre ici : crayondhumeur.blogspot.fr et là : Facebook Mathou illustrations