Les footballeurs de la Coupe du monde : des millionnaires (sexy) qui courent derrière un ballon

Les footballeurs de la Coupe du monde : des millionnaires (sexy) qui courent derrière un ballon

21 juin 2018 0 Par Barbara

Moi je dis thumbs-up pour Anne-Sophie Lapix qui a taclé les footballeurs, piqué les supporters au vif et déchaîné les foudres des twittos. Petits joueurs, va.

C’est vrai quoi, dis-moi pas que c’est pas vrai. Ils sont tellement surpayés les Dieux du stade que ça en devient obscène. Tu me diras, comme d’autres athlètes pros, oui, et comme d’autres présentatrices du JT, peut-être, et comme d’autres PDG, sûrement. Mais le carton jaune n’était pas mérité.

Et puis – elle l’a pas dit, mais elle l’a forcément pensé – ces millionnaires-là, ils sont trooop sexy quand ils courent derrière un ballon. Jambes musclées, abdos ciselés, cheveux mouillés… un footballeur qui se donne à fond sur le terrain et enlève son maillot à la fin, c’est mieux que les Chippendales et Magic Mike réunis.

La sexiness islandaise

Et ça s’améliore à chaque Coupe du Monde, semble-t-il. Peut-être parce-que, pour un footballeur, poser en sous-vêtements rapporte presque autant que fouler la pelouse ? Et qu’un joueur de foot averti ne met pas tous ses œufs dans le même panier ? Cette année, la palme du joueur le plus sexy revient à l’Islande à qui on pardonne ses noms imprononçables et ses volcans indisciplinés. Pour tout te dire, depuis l’éruption de l’Eyjafjöll, j’avais jeté l’éponge. Ben là, pour Rurik Gislason, je veux bien faire un petit effort. Et apparemment, je suis pas la seule. En 30 minutes de jeu face à l’Argentine, son compte Instagram a gagné près de 150 000 followers. Cet arrière-arrière-arrière-arrière-….- arrière-petit-fils de Viking a une plastique qui laisse rêveuse.

Carton rouge pour Burger King

L’enseigne Burger King de Russie s’est empressée de capitaliser sur cet engouement féminin en inventant la pub de plus mauvais goût de toute l’histoire des pubs de mauvais goût. Et je te parle d’un titre de champion du monde toutes catégories avec record du monde inégalé à ce jour. La chaîne de fast-food avait diffusé le message suivant sur le Facebook russe : « Nous offrons 3 millions de roubles [un peu plus de 40.000 euros] et un approvisionnement à vie en burgers à toutes les femmes qui tombent enceintes d’une des stars de football étrangères ». L’enseigne promettait ainsi de « récompenser » les femmes qui « assurent le succès de l’équipe russe pour les générations à venir » en récupérant les « meilleurs gènes ».

Message retiré depuis, par contre on attend toujours le carton rouge. Mais que fait l’arbitre ?